Une structure d'innovation mutualisée et collaborative pour Veolia

La Recherche de Veolia développe des solutions innovantes  autour de quatre objectifs : préserver les ressources, limiter les impacts sur les milieux naturels, réduire les émissions de gaz à effet de serre et gérer durablement le développement urbain. Au cœur de son fonctionnement, une démarche mutualisée et collaborative unique qui intègre les sphères d’innovation du monde entier. Rencontre avec Phil Abraham, Directeur de  la Recherche et l’Innovation du Groupe Veolia. 

L’organisation de la recherche de Veolia est unique : ce réseau mondial, combine 6 centres de recherches spécialisés, 3 plateformes de recherche et plus de 200 partenaires industriels et académiques. Chaque zone géographique sponsorise les programmes de recherche VERI destinés à développer ses expertises et ses performances et à réduire l’empreinte environnementale de ses clients. Le partage des bonnes pratiques et de l’innovation en interne est favorisé par notre programme « VIBE », un réseau interne échangeant et se lançant des défis sur des projets innovants. 

 
R&I

Pour la Recherche de Veolia, l’invention et le déploiement de solutions bas carbone sont une priorité. Nous développons de nombreux programmes destinés améliorer l’efficacité énergétique et favoriser systématiquement l’économie circulaire. Pour cela, nous souhaitons être toujours plus proactifs, en réduisant à la fois nos dépenses (énergie, ressources) et les émissions dès la phase de production. Nous visons également à réduire au maximum l’impact écologique des sites que nous opérons, avec des circuits toujours plus courts, du recyclage à l’infini ou des solutions « waste to energy » ou « water to energy », où les  déchets et les effluents sont utilisés comme sources d’énergie.

Parmi les Solutions d’efficacité énergétique déployées par la Recherche , Reflexe, un réseau énergétique intelligent reliant plusieurs sites industriels ou tertiaires. Le réseau prédit les besoins de chaque site, ajuste les consommations en fonction de la charge du réseau et des besoins réels du site,re-transfère éventuellement l’énergie excédentaire dans le réseau pour alimenter les sites qui en ont besoin et réduit ainsi la dépense énergétique globale de même que les moyens de production appelés. En matière de gestion de l’eau, nous avons développé des programmes pour mieux détecter les fuites dans les réseaux tout en réduisant l’empreinte de nos interventions, et apprendre à anticiper les casses, dans un souci d’amélioration de notre performance globale. Certains de nos programmes ont pour objectif d’accroître l’efficacité de nos usines de recyclage, notamment de D3E (Déchets d’équipements électriques et électroniques)  – dont nous extrayons les différentes composantes, ce qui – grâce à leur réutilisation – contribue  à réduire l’empreinte environnementale de la production de nouveaux appareils.

En matière de progrès, dans le monde d’aujourd’hui, l’innovation passe par le partage des connaissances et la mutualisation des moyens. La recherche de Veolia pilote le programme d’Open Innovation (« innovation ouverte ») du groupe. En dehors, du recueil  d’idées de partenaires (PME, Start up,…) du monde entier via un site dédié, nous identifions les attentes de nos clients et lançons des « challenges » auprès de l’écosystème (petites industries, start-ups, ou même des universités, dans le monde entier) pour trouver une solution. Cela réduit le délai de mise sur le marché, car la solution, déjà testée dans un autre environnement, n’a plus qu’à être adaptée. Par le biais de son programme VIA,  la Recherche de Veolia détecte ainsi les structures proposant les innovations les plus prometteuses afin d’apporter des solutions innovantes à nos clients. C’est un programme de coopération très efficace.