Raréfaction des ressources : la résilience comme solution

Au Moyen-Orient, comment faire face à la raréfaction des ressources ? Efficacité énergétique, sécurisation de l’approvisionnement en eau potable, gestion des eaux usées : Patrice Fonlladosa, Directeur de la zone Afrique / Moyen-Orient, revient sur les solutions qui permettent de développer la résilience des villes. 

« Au Moyen-Orient, la prévisible raréfaction des ressources a entrainé une véritable prise de conscience. Et ce  d’autant qu’à titre d’illustration, si environ 5 % de la population mondiale y réside, on y trouve moins de 1 % de la ressource en eau disponible sur la planète. Si tous les pays ne sont pas aussi matures, certains, comme l’Arabie Saoudite, mènent déjà des politiques volontaristes. Ainsi, la réutilisation des eaux usées, une fois traitées, est désormais autorisée par les autorités religieuses.


Valoriser les eaux usées

abudhabi

En effet, les ressources en eau y sont très limitées… mais elles sont illimitées si on en refait de la matière première. C’est l’enjeu essentiel de la gestion des eaux usées et de leur valorisation. Nos deux usines d'Abu Dhabi et Al Ain, à Abu Dhabi, traitent chaque jour 430 000 m3 d’eaux usées. Elles sont ensuite ré-utilisées pour l’irrigation ou l’arrosage d’espaces verts. Les boues sont elles aussi valorisées, par exemple en bioplastiques (cellulose). Cela représente une économie substantielle pour la municipalité et lui a permis d’engager un grand programme de reforestation. 

 


Assurer et sécuriser l’approvisionnement en eau potable

L’approvisionnement en eau potable représente un enjeu considérable pour les villes du Moyen-Orient. Dans ce domaine, les algues rouges qui envahissent les filtres de nos usines de dessalement et entrainent l’arrêt des installations sont une grave menace. Nous avons donc développé des techniques qui permettent d’agglomérer directement ces particules.  Améliorer les performances de nos usines pour les rendre plus économes en énergie et plus largement pour limiter leur impact sur l’environnement est notre priorité. A titre d’exemple, à Sur (en Oman), nous utilisons le sable comme filtre naturel grâce à une captation sur la plage.
 

Energy Saving Center : une solution d’efficacité énergétique

Energy Saving Center, Enova à Dubaï

En matière d’efficacité énergétique,  notre filiale Enova a développé un Energy Saving Center à Dubaï, un service unique « d'intelligence énergétique ». Il surveille, en temps réel, les performances énergétiques des bâtiments, dont la gestion nous a été confiée. In fine, on réalise entre 5 et 35 % d’économies d’énergie. Enova réalise ainsi des audits et des préconisations de performances énergétiques, pour des administrations (par exemple pour l’Autorité de Dubai en charge de l’eau et de l’électricité – DEWA) ou des bâtiments commerciaux. Nous avons également réalisé un audit pour l’aéroport de Dubaï. Et le champ des possibles est très large : l’Emirat a pour objectif, d’ici à 2030, de réduire sa consommation énergétique de 30 %.

 

Agir maintenant, favoriser la résilience

Pourquoi agir maintenant ? Car nous atteignons la limite au-delà de laquelle il sera trop tard pour agir. Il devient urgent de développer des solutions locales compétitives favorisant la résilience des villes. C’est à dire  les conseiller en amont pour se protéger des risques et les aider ensuite à se doter d’infrastructures performantes leur permettant de s’adapter aux changements climatiques et d’en limiter les impacts. Cela doit s’accompagner d’un transfert des savoir-faire et d’un véritable partage des données. »