Les déchets, une source d’énergie locale et renouvelable


La loi française sur la transition énergétique de 2015  marque un tournant dans la gestion des déchets. Elle nous pousse à transformer nos métiers historiques du traitement des déchets en expertises liées à la valorisation matière et énergétique. Un virage qu’a su anticiper l’activité RVD (Recyclage & Valorisation des Déchets) de Veolia en France  en développant pour ses clients des solutions innovantes où les déchets deviennent matière première secondaire ou énergie verte. 


N°1 de la production de ressources renouvelables

Transformer le déchet en ressource est dans l’ADN de Veolia . Avec pour ambition de devenir le producteur de référence de ressources renouvelables en France, Veolia a su faire d’un marché des matières premières incertain une force. Et s’emparer d’un contexte réglementaire européen et français porteur : le « Paquet économie circulaire »  vise le recyclage de 50 % des déchets ménagers à horizon 2020 ; la loi de 2015 ambitionne la réduction de 50 % des tonnages enfouis en 2025, soit 10 Mt à détourner du stockage vers de nouvelles filières de valorisation. 

 

Un gisement d’énergie

RVD dispose aujourd’hui d’une expertise forte pour porter la stratégie de développement de deux filières industrielles majeures : la production des matières premières secondaires  et la valorisation énergétique . Chaque année, 4,6 Mt de déchets sont valorisées dans nos installations et plus de 7 000 arbres sont sauvés grâce au recyclage de 1,5 Mt de papiers et cartons. Notre production d’électricité — 1,5 TWh —, suffirait à alimenter la moitié de Paris pendant un an et nos 1,9 TWh d’énergie thermique permettraient de chauffer l’agglomération de Montpellier. Enfin, rappelons notre savoir-faire déjà ancien dans le captage du méthane — au pouvoir de réchauffement 28 fois supérieur à celui du CO2. Aujourd’hui, 100 % de nos installations de stockage des déchets sont équipées pour le valoriser en chaleur et en électricité. Grâce à ce « gisement », RVD est le 1er producteur d’énergie verte d’Île-de-France.


Boucler la boucle

Engagé dans une innovation continue, RVD a su bâtir des offres originales, coconstruites avec nos clients. Sur le marché mature de la valorisation énergétique, nous venons de remporter le contrat de construction et d’exploitation d’une unité de valorisation énergétique pour le compte du Grand Troyes (Aube).  À partir de 2020, nous traiterons 60 000 tonnes d’ordures ménagères dont la combustion produira de l’énergie à destination du réseau de chaleur et des entreprises locales, dont Michelin. Cet événement  — aucun appel d’offres n’est prévu en France en 2017 dans ce domaine — a nécessité l’accord de toutes les parties prenantes, convaincues des retombées d’un tel projet industriel pour l’environnement et l’économie locale. Un succès qui fait suite, en 2016, aux renouvellements de contrats d’exploitation à Nancy, Sens et Le Mans.
Gérer durablement les ressources, promouvoir des activités économiques contribuant à lutter contre le dérèglement climatique et sources d’attractivité des territoires et d’emploi local… L’économie circulaire se révèle un formidable levier pour installer une industrie du recyclage en France, pouvant générer sur trois ans jusqu’à 6 Md€ d’investissements et créer 40 000 emplois, dont 10 000 pérennes.